Une image "emblématique" de la pandémie de Covid-19 primée par le World Press Photo

·3 min de lecture

La photo d'une dame âgée enlaçant une infirmière derrière une bâche de plastique a remporté, jeudi, le premier prix du concours de photojournalisme annuel du World Press Photo. L'image signée par le photographe danois Mads Nissen a été prise à Sao Paulo au Brésil en août dernier, lors de la première étreinte en cinq mois de cette résidente d'une maison de repos.

L'isolement des anciens et la distanciation sociale de l'ère Covid. Ce sont les thèmes de l'image qui a remporté le prestigieux World Press Photo, jeudi 15 avril, en montrant une dame âgée enlaçant une infirmière derrière une bâche de plastique. Une photo d'espoir aussi, car elle illustre le maintien de gestes de chaleur humaine dans cette sombre période de pandémie.

Le cliché de Mads Nissen, lauréat de la récompense principale du concours de photojournalisme World Press Photo, immortalise en effet la première étreinte en cinq mois d'une résidente de 85 ans dans une maison de repos de Sao Paulo en août 2020.

Longtemps isolée à cause de la pandémie de Covid-19, elle avait finalement pu enlacer une infirmière grâce à un dispositif en plastique.

"Cette image emblématique du Covid-19 commémore le moment le plus extraordinaire de nos vies, partout", a estimé Kevin WY Lee, membre du jury, cité dans un communiqué. Pour ce dernier, la photo, qui montre à la fois "vulnérabilité, séparation et survie", est aussi un symbole "d'espoir".

"Pour moi, c'est une histoire d'espoir et d'amour dans les moments les plus difficiles", souligne son auteur Mads Nissen, photographe au quotidien danois Politiken, qui a également décroché le premier prix dans la catégorie "Informations générales, image seule" grâce au cliché.

Basé à Copenhague, il avait déjà remporté le World Press Photo de l'année en 2015 pour l'image d'un couple homosexuel en Russie.

Plus de 74 000 images soumises au concours

La série gagnante du reportage photo de l'année ("World Press Photo Story of the Year"), un nouveau prix majeur introduit en 2019, relate des histoires d'amour impactées par le conflit israélo-palestinien du photographe italien Antonio Faccilongo pour Getty Reportage.

Ernesto Benavides, un photographe indépendant travaillant pour l'Agence France-Presse (AFP) basé à Lima, a, lui, remporté le deuxième prix dans la catégorie "Instantanés d'actualité, reportages" pour une série d'images prises lors de manifestations contre la destitution de l'ancien président péruvien, Martin Vizcarra, en novembre.

Plus de 74 000 images avaient été soumises par quelque 4 300 photographes du monde entier et 45 d'entre eux avaient été nommés par les juges, selon les organisateurs du concours basé à Amsterdam.

La cérémonie de remise des prix a eu lieu en ligne cette année en raison des restrictions liées au Covid-19.

Le prix de la photo de l'année avait été remporté en 2020 par le photographe de l'AFP Yasuyoshi Chiba, pour une image d'un jeune homme récitant un poème au milieu de manifestants au Soudan.

Avec AFP