"Il m'invite au Mc Do alors que je suis végétarienne" : Ils ont vécu un date mémorable

Tout le monde a déjà entendu des récits ahurissants de rencontres par internet. Même si la tendance est au passage rapide au réel plutôt qu’aux longs échanges virtuels, difficile en effet de ne pas fantasmer la relation en devenir, au risque de tomber de haut. Et ces fréquentes désillusions ont souvent les mêmes origines : un décalage entre les attentes et la réalité, parfois dû à une imagination qui s’emballe, parfois à des petits ou gros mensonges…

Crédit Getty

À ce sujet, Marie-Charlotte, 34 ans, raconte son rendez-vous au Jardin du Luxembourg avec un certain Julien, que sa fiche sur un site de rencontres présentait comme un homme équilibré de 35 ans : “Quand je l’ai vu de loin, je l’ai immédiatement reconnu, certes, mais j’ai vite compris qu’il m’avait menti sur son âge. Je lui donnais 10 ans de plus !  Traits tirés, joues creusées, il avait l’air de plus complètement déprimé”. L’homme, très “mal dans ses baskets […] n’a fait que [lui] montrer des photos de ses neveux” : “j’ai du passer le temps du rendez-vous à le rassurer de ne pas encore avoir d’enfants à son âge…”, raconte la jeune femme qui n’en aurait pour rien au monde conçu avec lui.

“On a croisé des gens qui l’ont appelé par un autre prénom…”

Anne-Marion, une juriste de 28 ans, se souvient elle aussi d’une mésaventure qui l’a marquée au fer rouge : “Je parlais avec un certain David sur un site de rencontre, très bel homme plus âgé que moi, jusqu’au jour où nous avons décidé de nous rencontrer”. Au premier coup d’oeil, la jeune femme fond pour ce beau métisse “fidèle à ses photos, vraiment beau et très sexy, avec un côté viril comme [elle] aime”. Un homme qui gagne des points supplémentaires en la “baladant dans Paris à l’arrière de son scooter durant trois heures”. Malheureusement, elle déchante immédiatement après : “alors que nous allions chez moi, nous avons rencontré des personnes qui le connaissaient en bas de mon immeuble. Seulement ces gens-là l’appelaient par un tout autre prénom que celui qu’il m’avait donné et avaient l’air très surpris de le voir avec moi…”. Après enquête, la jeune femme a compris que l’homme qu’elle avait rencontré était tout simplement marié et qu’elle avait certainement une bonne étoile…

“Il m’invite au Mc Do alors que je suis végétarienne”

Le mensonge, c’est aussi ce qui a rendu, entre autres, le date de Manon mémorable dans le mauvais sens du terme. Il faut dire que la jeune étudiante en sociologie est tombée sur une pépite : “Je sortais d’un examen quand LE beau mec de la promo m’accoste et me propose un date le lendemain”. Ravie, elle se rend sur le lieu du RDV quand elle s’aperçoit qu’il marche volontairement derrière elle. “Je regardais tes fesses”, lui a-t-il avoué sans vergogne, avant de l’amener au Mc Do alors qu’il la savait végétarienne. “Cela ne la pas empêché de manger goulûment deux énormes burgers alors que je n’ai rien commandé”. Il “l’invite” ensuite à prendre un verre qu’il ne lui paiera pas, avant de conclure par un subtil “putain, si je t’avais connue 15 jours avant, je ne me serais pas mis avec ma meuf”. “J’étais bien évidement sous le charme” ironise la jeune femme….

Si les protagonistes vivent de grands moments de solitude, ils oublient que les barmans et serveurs sont souvent aux premières loges de leurs rencards ratés. Le site américain yourtango.com s’est d’ailleurs amusé à récolter les témoignages, tantôt hilarants, tantôt gênants, de ces témoins privilégiés. Comme celui de Lindsay, serveuse dans un bar fréquenté par de nombreux lycéens, qui a assisté à la cruelle désillusion d’une fille de 20 ans : “Le gars qui l’a rejointe aurait pu être son père: cheveux poivre et sel, des rides bien visibles, probablement un homme dans la quarantaine. Il s’est approché de la fille, s’est présenté. Elle semblait un peu choquée. Ils ont commandé à boire, bien que la jeune femme était mal à l’aise. Quand j’ai apporté les boissons, j’ai entendu le type dire : “Je sais que je suis plus vieux que ce que j’avais prétendu. Mais il y a peut-être des sujets concernant les papas que tu souhaites développer.. “” l’histoire ne dit pas si ces deux-là ont eu beaucoup de choses à se dire…

Elle part de chez lui…avec ses clés !

Mais même lorsque les échanges ne souffrent d’aucun mensonge, il n’est pas rare de tomber de haut. Une odeur, une gestuelle, un style vestimentaire, une voix, un détail imperceptible sur les photos, et l’attirance n’est finalement pas au rendez-vous. Parfois encore, c’est l’attitude de la personne rencontrée qui vient tout remettre en cause. Kamal raconte sur sa chaîne YouTube être tombé sur une fille au comportement inquiétant sur Tinder. Tout d’abord charmé par cette personne “incroyablement belle, super sexy et intéressante”, le fondateur du site seductionbykamal.com l’invite à boire un verre dans un café jusqu’au moment où elle lui propose d’aller chez lui. Kamal la prévient qu’il a rendez-vous avec des amis dans la soirée, et à sa plus grande surprise, la jeune femme décide de l’attendre dans son appartement pour passer la nuit avec. Un vrai “plan de rêve” selon le coach en séduction.

Crédit Getty

Mais le lendemain, il réalise qu’elle est partie avec ses clés, l’empêchant de se rendre au travail. Malgré ses nombreux appels, elle refuse de coopérer allant même jusqu’à le bloquer sur Whatsapp. Finalement, il devra se déplacer lui-même pour récupérer ses clés qu’elle laissera à la réception de la société où elle travaille, sans même prendre la peine de venir s’expliquer.

Lâcheté ou simple manque de respect, les goujateries sont courantes lors de rencontres sur internet. Une façon parfois de gagner du temps ou de s’économiser la pénible tâche d’éconduire la personne. Sur yourtango.com, c’est une triste histoire que partage Scott, un barman 29 ans : “Un mec et son rencard se sont assis au bar après avoir eu un peu de mal à se reconnaître, et trois rounds de cocktails haut de gamme plus tard, le gars a disparu pour aller aux toilettes”. Apercevant la jeune fille en train de pleurer, Scott s’inquiète et court lui demander ce qui la met dans cet état : “Le gars lui avait envoyé un texto disant qu’il n’était pas intéressé, et l’avait laissée avec toute la facture”. Preuve que ce type de rencontres, en apparence anodines, peut nous coûter cher. Au propre comme au figuré…