Ils croient prendre l'avion pour l'Espagne et atterrissent... en Grèce

·1 min de lecture
Le couple voyageait avec la compagnie irlandaise low-cost Ryanair (Photo : Nicolas Economou/NurPhoto) (NurPhoto via Getty Images)

Au moment de partir en vacances, un couple de Britanniques a vécu une improbable mésaventure.

La prochaine fois, il vérifieront sans doute la destination du vol avant de monter à bord. Il y a quelques jours, un couple de Britanniques qui pensait avoir embarqué pour Séville (Espagne) a eu une surprise de taille en découvrant que leur avion avait en fait atterri en Grèce, à 2500 km à vol d'oiseau de leur lieu de vacances !

Selon La Libre Belgique, l'imbroglio s'est produit à l'aéroport Stansted de Londres. Les deux amoureux se sont apparemment contentés de suivre les informations figurant sur leurs billets de la compagnie Ryanair, ce qui les a conduit à monter dans un avion qui n'avait manifestement pas pour destination l'Andalousie.

"Il est de la responsabilité de chaque client de s'assurer qu'il monte dans le bon avion"

Comme le rapporte le média d'outre-Quiévrain, c'est finalement une fois en Grèce que le couple a constaté l'erreur, lorsque le chauffeur du taxi dans lequel ils venaient de monter leur a assuré qu'ils ne se trouvaient absolument pas en Espagne.

Dans la foulée, le couple a immédiatement contacté la compagnie aérienne irlandaise. "Ils ont ri et n'ont offert qu'une nuit à l'hôtel – malgré le prochain vol de retour pas avant quatre jours", affirment les malheureux vacanciers, cités par La Libre Belgique. "Il est de la responsabilité de chaque client de s'assurer qu'il monte dans le bon avion", aurait répondu Ryanair, également citée par le média belge francophone.

VIDÉO - Vacances de Noël : quelles sont les destinations préférées des Français en 2021 ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles