Ce que Ilona et Emma Smet ont appris de leur grand-père Johnny Hallyday

·2 min de lecture

Interviewées dans le magazine «ELLE» au côté de leur mère Estelle Lefébure, Ilona et Emma Smet ont livré quelques confidences, évoquant les conseils qu'elles ont reçus de la part de leur grand-père Johnny Hallyday.

C'est une affaire de famille. Pour célébrer ses 75 ans, le magazine «ELLE» a interviewé plusieurs personnalités et leurs enfants, qui ont également pris la pose devant le photographes Gilles Bensimon. Jane Birkin et ses filles Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon, Isabelle Huppert et sa fille Lolita Chammah ou bien encore Estelle Lefébure et ses filles Ilona et Emma Smet se sont prêtées au jeu.

Dans leur entretien, ces trois dernières ont évoqué leur relation complice. «J'ai toujours mis un point d'honneur à tenter de communiquer avec mes enfants, d'être à l'écoute, même pendant l'adolescence, qui n'est pas forcément la période la plus facile. Ne jamais couper les ponts», a confié Estelle Lefébure. Après la période du confinement, elles ont accueilli ce shooting et cet entretien à bras ouverts, l'occasion de passer de nouveaux moments privilégiés ensemble. «On ne s'est pas vues depuis longtemps et on hyper-contentes de se retrouver», a déclaré Emma Smet.

"Il nous répétait de ne pas écouter les gens négatifs"

Ilona, qui vit en Suisse avec son compagnon de longue date Kamran Ahmed, a pour sa part profité de cette interview pour révéler les conseils qu'elle et sa soeur ont reçus de leur grand-père Johnny Hallyday. «(Il) nous répétait de garder les pieds sur terre, de rester humbles. Et de ne pas écouter les gens négatifs. Un bon conseil, car nous sommes peut-être plus endurcies que d'autres face à la méchanceté des réseaux sociaux», a-t-elle dit.

«Filles de», Ilona (25 ans) et Emma (23 ans) ont fait preuve de détermination ces dernières années pour s'épanouir dans leur domaine respectif. La première est mannequin et ambassadrice de plusieurs marques, consacrant aussi son temps à la peinture et à la photographie. La(...)


Lire la suite sur Paris Match