Illusions perdues (Canal+) : 4 choses à savoir sur l'adaptation du roman d'Honoré de Balzac

© 2021 Curiosa Films / Gaumont / France 3 Cinéma / Pictanovo / Gabriel Inc. / Umedia

Un chef-d’oeuvre du XIXe modernisé

« Illusions perdues est un spectacle total, le feu d’artifice de La Comédie humaine », s’enthousiasme Xavier Giannoli, qui réalise son rêve en adaptant l’ascension et la chute du jeune poète Lucien de Rubempré. Le cinéaste a étudié le livre pendant des années, pour mieux s’en libérer et offrir sa vision personnelle et actuelle d’une époque où la marchandisation du monde était déjà en marche.

Un casting de choix

De Gérard Depardieu à Cécile de France, en passant par Jeanne Balibar, la fine fleur des comédiens donne vie aux personnages. Bien inspiré, Giannoli a confié le rôle de Rubempré à Benjamin Voisin, révélé dans Été 85, de François Ozon. « Il donne une vitalité contemporaine à ce personnage de la littérature classique. C’est un animal fabuleux.» Bien vu. La « bête de scène » a reçu le César du Meilleur espoir.

À lire également

Illusions perdues (Canal+) - Cécile de France : "Je me sens proche des héros de Balzac"

Une satire féroce de la presse

Ce sont les débuts de la presse d’opinion, dont les journalistes, fil...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi