Cette illusion d’optique trompe même nos réflexes !

Les illusions d’optique ne sont pas simplement drôles. Ni même seulement déroutantes. Elles servent aussi aux chercheurs à mieux comprendre comment notre cerveau donne du sens au monde qui nous entoure. Et justement, une équipe de l’université d’Oslo (Norvège) révèle aujourd’hui une illusion d’optique capable de tromper notre cerveau au point de déclencher un réflexe. Face au « trou en expansion », les pupilles de 86 % d’entre nous se dilatent exactement comme elles le feraient si nous avancions vers une zone sombre. L’illusion que donne l’image.

Pour les chercheurs, l’expérience montre que notre cerveau réagit en fait à la façon dont nous percevons la lumière. Même si cette lumière est « imaginaire ». Comme c’est le cas avec cette illusion d’optique. Notre cerveau ne réagit pas seulement en fonction de la quantité de lumière qui pénètre effectivement dans notre œil.

L’illusion d’optique baptisée le « trou en expansion » est capable de tromper le réflexe de dilatation de nos pupilles. © Laeng, Nabil et Kitaoka, Université d’Oslo
L’illusion d’optique baptisée le « trou en expansion » est capable de tromper le réflexe de dilatation de nos pupilles. © Laeng, Nabil et Kitaoka, Université d’Oslo

Des perceptions différentes

Ce que les chercheurs rapportent aussi, après avoir étudié les réponses à cette illusion d’optique de 50 femmes et hommes, c’est une différence de réaction entre un « trou en expansion » noir et un « trou en expansion » coloré. L’apparition de couleurs, en effet, semble diminuer la puissance de l’illusion d’optique perçue. Mais aussi, modifier la réponse réflexe. Dans nos yeux, des pupilles qui ont tendance à se dilater fortement – et d’autant plus lorsque les volontaires expriment fortement leur perception de l’illusion – en présence d’un « trou en expansion » noir et à se contracter en présence d’un « trou en expansion » coloré.

À ce stade, les chercheurs ignorent pourquoi certaines personnes semblent insensibles à cette illusion d’optique. Ils ne savent pas non plus si d’autres animaux pourraient y être sensibles. Mais le tout montre que le réflexe de dilatation de nos pupilles ne peut pas être comparé au...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles