Ille-et-Vilaine : une enquête ouverte par la préfecture après une plainte de L214 contre un élevage de lapins

© Sergei Malgavko/Sipa

Vidéo à l’appui, l’association L214 a dénoncé de « mauvais traitements » dans l’exploitation de lapins du président de la filière, et a décidé de porter plainte. Ce jeudi, la préfecture d’Ille-et-Vilaine a ordonné une enquête. Elle indique que des équipes de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) « qui se sont rendues sur place, rédigent un rapport dont les conclusions seront mises à la disposition du parquet quand il l’estimera utile ».

Ce mercredi, dans un communiqué, l’association de défense des animaux a indiqué avoir déposé plainte auprès du procureur de la République de Rennes « pour le délit de mauvais traitement » en raison d’un « défaut de soins des lapins malades ou blessés, d’installations inadaptées causant des souffrances et de manipulations violentes » et pour « délit d’abandon » concernant des animaux blessés « laissés agonisants ».

La président de la Fenalap visé

Le parquet de Rennes a confirmé avoir reçu une première version de la plainte de l’association, sans la vidéo, qui devrait suivre. Le procureur de la République, Philippe Astruc, a indiqué qu’ « à réception de l’ensemble des éléments, le parquet orientera cette plainte ».

Le cofondateur de L214, Sébastien Arsac a précisé que la plainte vise une exploitation située à Domalain, en Ille-et-Vilaine « en qualité de personne morale » ainsi que son dirigeant, Frédéric Blot, président de la Fédération nationale des groupements des producteurs de lapins (Fenalap), et le vétérinaire ...


Lire la suite sur LeJDD