Ille-et-Vilaine : Le compagnon de la quadragénaire retrouvée morte avoue être à l’origine du décès

Elisa Frisullo / 20 Minutes

ENQUETE - La victime est décédée « à la suite d’un étranglement »

Le compagnon d’une femme née en 1976 et trouvée morte dimanche à son domicile de Pont-Péan (Ille-et-Vilaine) a admis devant les enquêteurs être à l’origine du décès de son épouse, décédée « à la suite d’un étranglement », a-t-on appris ce lundi auprès du parquet de Rennes.

Cet homme, né en 1987, s’est présenté au commissariat de police de Rennes « pour signaler qu’il avait trouvé sa femme décédée à son domicile à Pont-Péan », avait indiqué dimanche le procureur de la République Philippe Astruc.

« Une dispute » évoquée par le mis en cause

S’agissant de ces faits, « il a rapidement admis devant les enquêteurs être à l’origine du décès de son épouse à la suite d’un étranglement avec une rallonge électrique qui devait effectivement être retrouvée dans l’appartement du couple », a expliqué Philippe Astruc à l’AFP.

Selon le parquet, une autopsie réalisée ce lundi « a permis de déterminer un décès par strangulation mécanique, avec l’aide d’un lien. Aucune trace traumatique ancienne n’a été retrouvée sur le corps de la victime ». Le mis en cause, qui « n’explique pas véritablement son geste et évoque une dispute », sera déféré mardi au parquet de Rennes en vue de l’ouverture d’une « information criminelle pour homicide volontaire par conjoint », indique le procureur. Le magistrat ajoute que « l(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Ille-et-Vilaine : Deux suspects sous l’emprise de l’alcool n’auraient pas reconnu leur frère et l’auraient tué
Ille-et-Vilaine : Deux hommes tués dans un accident avec un chariot télescopique
Ille-et-Vilaine : Deux enfants de 3 et 5 ans en urgence absolue après un accident dû au verglas
Féminicide : A l’ouverture du procès en appel, les parents de Julie Douib « épuisés de réentendre » le suspect
Féminicides : « Il y a souvent un acharnement du meurtrier sur le corps de sa victime »