Ille-et-Vilaine : 2 500 personnes réunies dans une fête clandestine

franceinfo
·1 min de lecture

À Lieuron (Ille-et-Vilaine), des fêtards se déhanchent sur fond de musique électronique. Proche les uns des autres, sans masque pour la plupart, ils sont plus de 2 500 à faire la fête depuis jeudi 31 décembre. "Il y a pas mal de monde, ça venait même de pays étrangers, il y en avait qui venaient d'Autriche, d'Italie", explique un fêtard, assurant que "les gens respectent les distanciations". Toute la journée, plusieurs dizaines de gendarmes et un hélicoptère ont été déployés, sans réussir à déloger les participants. La nuit de la Saint-Sylvestre, des gendarmes ont été repoussés par un poids lourd alors qu'ils tentaient d'intervenir. Un véhicule de gendarmerie, vide de ses occupants, a été incendié.

Intervention des gendarmes samedi matin ?

Des événements qui inquiètent les riverains de cette région calme, craignant "un nouveau cluster". Des renforts doivent arriver pour aider les gendarmes à déloger les fêtards, "une opération délicate qui nécessite d'importants renforts", rapporte la journaliste Charlotte Rothéa, en duplex de Lieuron. Les gendarmes devraient être rejoints par des unités spéciales, formées à ce type de situation. "Les forces de l'ordre ne veulent prendre aucun risque, elles ont fait appel à des secouristes et des pompiers", explique l'envoyée spéciale. La rave-party devait se dérouler jusqu'à dimanche, la gendarmerie pourrait intervenir samedi matin, selon les informations de franceinfo.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi