Ile-de-France : Comment les petites gares de grande couronne retrouvent de la vie

R.L.
·1 min de lecture

URBANISME - Ile-de-France Mobilités a décidé de développer de nouveaux usages dans les gares et a d’ores et déjà identifié 160 sites ferroviaires où de futurs services pourraient y être installés

Les gares franciliennes en mutation. Face à l’espace manquant et la pénurie de services dans certains secteurs urbains, Ile-de-France Mobilités a décidé d’élargir et d’offrir de nouvelles prestations, près des gares franciliennes ou parfois dans l’enceinte même de certaines gares actuellement fermées. Le syndicat des transports souhaite notamment y ouvrir des crèches, mais pas seulement. Des projets de coopératives agricoles ou des clubs de sport sont également dans les cartons.

Après avoir inauguré deux premières crèches en septembre 2019, en guise de test, à la gare de Dammartin Juilly Saint-Mard (Seine-et-Marne) et à celle de Villiers Neauphle Pontchartrain (Yvelines), et deux centres de loisirs en gare de Bondy (Seine-Saint-Denis) et de Chelles (Seine-et-Marne), Ile-de-France Mobilités entend poursuivre le déploiement de ces services avec(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Paris : La tentation de l’intelligence artificielle pour assurer la sécurité sur le réseau RATP
Ile-de-France : « C’est à Paris que le sentiment d’insécurité a augmenté le plus fortement »
Ile-de-France : « HoloStop », des boutons holographiques expérimentés dans des bus
Comment l'Ile-de-France passe aux bus propres