Ile d'Yeu : le roi des Belges a-t-il bénéficié d'un passe-droit ?

Le roi des Belges, a-t-il indûment obtenu un permis de construire pour agrandir sa maison à l'Ile d'Yeu (Vendée) ? Patrice Bernard, conseiller municipal de l'opposition, a lancé l'alerte. Sa majesté a obtenu un permis de construire pour une annexe de 40m2 afin d'accueillir ses gardes du corps. Un nouveau bâtiment dans une zone naturelle boisé où le roi avait déjà demandé une première extension. "Je ne vois pas pourquoi elle existerait parce que dans ces zones-là, on ne peut pas construire. On peut construire, accolé à la construction et 30m3", explique l'élu d'opposition. "Il faut que ce qu'on accorde à un, on l'accorde à l'autre" Sur l'île où les prix du foncier s'envolent, Patrice Bernard a refusé des dizaines de permis pour faire appliquer le règlement, parmi les plus stricts de France. "Quand nous on est exigeants en commission, sur des ouvertures, des hauteurs de maisons, des emprises au sol parce que le règlement nous l'impose, il faut que ce qu'on accorde à un, on l'accorde à l'autre, on est dans un pays de droits", explique Patrice Bernard. Une différence de traitement qui passe mal auprès de certains voisins.