Île d’Yeu : le permis de construire accordé au roi des Belges fait polémique

·1 min de lecture
L'île d'Yeu (illustration).
L'île d'Yeu (illustration).

L'attribution d'un permis de construire au roi des Belges pour un local de 40 m2 sur une zone naturelle suscite la polémique sur l'île d'Yeu : l'opposition dénonce un « ?privilège scandaleux? », tandis que le maire accuse cette dernière d'être en proie à une « ?jalousie malsaine? ». Déposée en mars 2020, sous un nom d'emprunt (M. et Mme Legrand) pour des raisons de discrétion, la demande de permis de construire porte sur la construction d'une « ?annexe permettant d'accueillir exclusivement les services de sécurité nécessaires à la protection d'un chef d'État? », selon le maire Bruno Noury (divers droite).

Le permis de construire a été accordé en août 2020, après cinq mois d'instruction. « ?Vous imaginez bien que je n'ai pas fait ça tout seul? », explique l'édile, qui assure avoir « ?consulté les services de l'État? » sur la possibilité d'une dérogation afin de construire sur cet espace boisé remarquable. Le plan local d'urbanisme (PLU) « ?prévoit des exceptions par rapport aux équipements collectifs d'intérêt général, notamment en matière de sécurité, et là, c'est le cas? », a confirmé à l'Agence France-Presse la préfecture de la Vendée.

À LIRE AUSSIPhilippe Pétain : son naufrage à l'île d'Yeu

« Situation très particulière »

L'opposition municipale M'Yeu Ensemble dénonce, elle, un « ?privilège scandaleux? ». « ?Suffit-il d'être une ?Majesté? pour transgresser la loi et bétonner librement notre patrimoine naturel avec la complicité des autorités ?? » demandent [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles