Il tue sa compagne et est trahi par son tatouage

image

Photo Policia Nacional

Le tatouage a avoué. Il y a une semaine Lisa H., une jeune Allemande de 20 ans était retrouvée égorgée à son domicile de Freyung, en Basse-Bavière (Allemagne). La mort remonterait à trois semaines, selon les médecins légistes. Mais la piste s’arrêtant là, le mystère demeurait entier.

Samedi, à la suite de certaines révélations de la presse allemande, la police espagnole interpelle Dominik R., le compagnon de la jeune femme, à Lloret de Mar, sur la Costa Brava (Espagne). L’Allemand de 22 ans a une particularité corporelle intéressante : un tatouage ou est inscrit "Merci pour tout"  avec le prénom "Lisa" et deux dates : le "20.07.1996" et le "27.10.2016" accompagnée d’une croix. Le jour d’un décès selon toute vraisemblance.

Dans un communiqué, la police espagnole confirme la funeste coïncidence : "La (date) la plus récente et la plus macabre du 27 octobre peut être interpréter comme le jour de (la) mort" de la jeune femme. Le tatouage serait bien l’épitaphe de Lisa H.

Après avoir laissé le corps de sa compagne avec les ordures, le jeune homme se serait envolé avec leur fils de 18 mois. C’est une photo d’eux prise le 7 novembre, à partir du téléphone de la jeune femme, devant la tour Eiffel et publiée sur Facebook qui a remis la police sur la piste. Arrivé en Espagne, le fugitif serait passé par Valladolid et Tarifa avant de s’établir sur la Costa Brava.

Soupçonné de meurtre et soumis à un mandat d’arrêt international, l’homme de 22 ans devrait être extradé et risque 15 ans de prison. L’enfant est quant à lui en bonne santé.