Il tue et dépèce un chat sur des vidéos Snapchat : 2 ans de prison

Un jeune homme a été condamné à deux ans de prison pour avoir tué et dépecé un chat - Getty Images (Getty Images)

Ce jeudi 19 janvier 2023, un jeune homme de 20 ans a été condamné à deux ans de prison dont 8 mois ferme pour avoir tué et dépecé un chat avant de diffuser les vidéos sur Snapchat. Il avait été condamné à 10 mois de prison en première instance.

Peine alourdie pour le tueur de chat de Snapchat. La cour d’appel de Metz, dans le département de la Moselle, a en effet condamné un homme de 20 ans à deux ans de prison dont 8 mois ferme pour avoir tiré une balle dans la tête d’un chat avant de le dépecer, rapporte le journal Sud-Ouest. Il s’était filmé pendant l’ensemble de l’opération et avait diffusé les vidéos sur le réseau social.

Ce n’était pas la première fois que ce jeune homme passait devant un tribunal pour ces faits. En première instance, le tribunal de Sarreguemines, également en Moselle, l’avait ainsi condamné à 10 mois de prison mais le parquet avait fait appel de cette décision. Cette fois, la peine a donc été plus lourde pour le plus grand bonheur des différentes associations qui s’étaient portées parties civiles : la SPA, la fondation Brigitte Bardot, 30 millions d’amis, Assistance aux animaux et l’association “Stéphane Lamart pour la défense des droits des animaux”. L’avocate de cette dernière, Me Laure Vayssade, ne s’en est d’ailleurs pas cachée : “La cour d'appel a bien pris conscience des faits commis par le prévenu, la peine est beaucoup plus satisfaisante que celle qui avait été prononcée en première instance”.

Une loi récemment durcie

Cette affaire n’a malheureusement rien de rare puisque les atteintes ont animaux ont augmenté de 30% entre 2016 et 2021. Soit un total de 12 000 cas — mauvais traitements, sévices graves, actes de cruauté et autres — au cours de la seule année 2021. Publiés en 2022, ces chiffres avaient conduit le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé la création d’une brigade de 15 enquêteurs uniquement dédiée à ce genre d'affaires.

De plus, une loi visant à lutter contre les maltraitances animales a été promulguée le 30 novembre 2021. Elle prévoit que ceux qui se rendent coupables de tels actes puissent être condamnés à des peines allant jusqu’à 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende.

Ce contenu peut également vous intéresser