"Il m'a étranglée" : la femme de Vegedram accuse le rappeur de violences conjugales

(Photo by David Wolff - Patrick/Redferns)

Après s'être illustré lors de la Coupe du Monde de football avec son tube "Ramenez la coupe à la maison", le rappeur Vegadream fait de nouveau la Une de l'actualité. Mais cette fois-ci, c'est parce qu'il fait face à de graves accusations. Son ex-compagne l'accuse de violences conjugales, photos à l'appui. 

"C’est pas dans mes habitudes de passer par les réseaux sociaux mais là il m’arrive quelque chose de très grave que je ne souhaite à aucune femme sur terre." Voilà ce qu'à affirmé Shauna, l'ex-compagne de Vegedream, dans sa story Instagram. La jeune femme affirme que le rappeur, dont elle a partagé la vie pendant trois ans, a fait preuve de violences à son encontre après l'avoir trompée. C'est lorsqu'elle a voulu le confronter sur ses infidélités qu'il aurait levé la main sur elle : "En le mettant au pied du mur, au lieu d’assumer comme un vrai homme, il n’a pas su répondre autrement que par les coups."

Les accusations de Shauna contre Vegedream. © Instagram Shauna_Iconic
Les accusations de Shauna contre Vegedream. © Instagram Shauna_Iconic
Les accusations de Shauna contre Vegedream. © Instagram Shauna_Iconic
Les accusations de Shauna contre Vegedream. © Instagram Shauna_Iconic

De lourdes accusations contre le rappeur, qui dément

La jeune femme a pris la parole ce mardi 7 avril sur les réseaux sociaux pour dénoncer les faits visiblement récents. Sur Instagram, elle a publié des photos et des vidéos de son cou marbré de marques et des griffures ensanglantées, et accuse nommément Vegedream de l'avoir violentée. Ce dernier n'a pas tardé à réagir sur Twitter, et affirme que des caméras de surveillance ont capturé sa dispute avec sa compagne, et que les images seraient en mesure de prouver son innocence : "Les hommes mentent, mais pas les caméras de surveillance ! Donc moi je suis un chat pour te griffer comme ça ? Par pitié, ne croyez pas tout ce que vous voyez, à très vite, merci. Malgré ça, je salirai jamais trois ans de relation, la justice s'en chargera." 

Dans une vidéo relayée sur le compte du rappeur Booba, visiblement ravi de se mêler de la situation, Vegedream semble laisser entendre que Shauna fait tout cela pour avoir de l'attention : "Ma relation a été mise en grand jour. Je pense que c’est ce qu’elle voulait dès le départ. Je ne cracherai pas, je dirai pas plein de choses pour descendre cette personne-là car c'est quelqu'un que j'ai aimé pendant longtemps, j'ai pris soin d'elle, j'ai essayé de faire les choses bien..."

Sur Snapchat, en réponse aux propos de son ex, c'est en larmes qu'elle en dit un peu plus sur les violences dont elle affirme avoir été victime : "Il ne peut même pas dire qu'il a agi sous le coup de la pulsion. Il a pris le temps d'ouvrir sa veste, de détacher ses boutons, il savait très bien ce qu'il allait faire. Il m'a étranglée de ses deux mains. De ses deux mains, il m'a traînée (...) il me traînait, me traînait, ma tante s'est pris des coups, il a même étranglé ma tante, il a sauté sur ma meilleure amie (...) Dieu merci que les vidéos elles existent, je les attends !" 

Impossible de porter plainte à cause du confinement ? 

Alors que de nombreuses associations féministes ont dénoncé les risques de violences conjugales en pleine période de confinement, la jeune Shauna a été confrontée à un problème, qu'elle a expliqué sur Snapchat : "Comme c'est le confinement, les commissariats ne prennent pas de mains courantes." Toutefois, elle semble bien décidée à porter l'affaire devant la justice.

A LIRE AUSSI

> Twitter, Instagram, YouTube... Mais où est passé Nekfeu ?

> "Enc***", "Fils de ****", "Co****"... Bigflo craque sur Twitch et insulte des internautes

> 6ix9ine : le rappeur est libéré de prison grâce au coronavirus