"Il faut réorganiser la médecine libérale et reconstruire l'hôpital"

"Ça fait des années qu'il y a des crises dans les services d'urgences. Il y a un afflux de patients. On essaie de faire face, mais on ne fait pas en sorte qu'il y ait moins de patients et que ceux qui viennent ne restent pas trop longtemps", diagnostique Etienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos. "La médecine libérale ne fait pas son travail. il y a des déserts médicaux. Les classes populaires ont plus de délai d'attente pour accéder aux médecins que les cadres. Il y a un problème d'organisation de cette médecine", estime pour sa part Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés. "Salarier les médecins" "Les urgences font presque trop bien leur travail. Vous allez attendre longtemps, mais vous allez avoir tous les examens qu'il faut et être hospitalisé si besoin", affirme Etienne Lefebvre. "Il faut embaucher", s'accordent-ils tous les deux. "Il faut avoir le courage de réorganiser la médecine libérale très coûteuse et inflationniste. Créer des maisons de soins et y salarier des médecins, revenir un peu sur la liberté d'installation", insiste Christophe Ramaux, professeur à la Sorbonne.