"Il faut qu'on puisse s'en sortir!": le ras-le-bol des chauffeurs français partenaires d'Uber

AFP Videos - France

"Aujourd'hui, je me sens menotté", confesse Adel Bencheikh Ali, chauffeur VTC, près de 10.000 courses en deux ans pour Uber. Ce quadra parisien a rejoint ses collègues pour exprimer son ras-le-bol face aux pratiques de la société américaine. Ils sont plusieurs centaines de chauffeurs VTC partenaires d'Uber à bloquer depuis une dizaine de jours sept centres logistiques, dont celui d'Aubervilliers en Seine-Saint Denis.