IHU de Didier Raoult : information judiciaire ouverte à Marseille suite au rapport de l'ANSM

© AFP

Le parquet de Marseille a ouvert en juillet une information judiciaire suite aux signalements de l'Agence du médicament concernant l'IHU du temps où il était dirigé par le chercheur controversé Didier Raoult , notamment pour des faux en écriture, a précisé le parquet ce mardi. La demande des ministres, fondée sur un rapport accablant de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et de son homologue pour l'enseignement supérieur et la recherche (IGESR), n'était pas encore parvenue à la procureure de Marseille mardi matin, a ajouté le parquet.

De graves manquements relevés par l'ANSM

Le 4 juillet, le parquet de Marseille a ouvert une information judiciaire pour "faux en écriture", "usage de faux en écriture" et "recherche interventionnelle impliquant une personne humaine non justifiée par sa prise en charge habituelle sans obtention de l'avis du comité de protection des personnes et de l'autorisation de l'ANSM", a également indiqué ce mardi le parquet de Marseille.

 

>> LIRE AUSSI - Urgences : équipes essorées et automne compliqué, selon Samu-Urgences France

L'ANSM avait notamment relevé "de graves manquements à la réglementation des recherches impliquant la personne humaine", lors d'essais cliniques irréguliers. Lundi, les ministres Sylvie Retailleau et François Braun ont estimé dans un communiqué commun qu'un autre rapport, publié par l'Igas et l'IGESR, "met en lumière des dysfonctionnements graves" au sein de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée inf...


Lire la suite sur Europe1