Igor et Grichka Bogdanoff avaient un projet de livre avec le pape François

·2 min de lecture

Selon leur agent, ils avaient déjà bien avancé sur le manuscrit de la suite de leur plus gros succès, "Dieu et la science".

DÉCÈS - Igor Bogdanoff est mort ce lundi 3 janvier à l’âge de 72 ans, moins d’une semaine après son frère Grichka, tous deux des suites d’une contamination au Covid-19 selon des proches.

Les jumeaux, qui furent des stars de la télévision des années 80 pour avoir lancé la première émission de science-fiction en France -Temps X- devaient la faire revivre prochainement sur C8.

Ce n’est pas le seul projet sur lequel les deux frères planchaient. Comme le révèle Le Parisien, les Bogdanoff travaillaient également à l’écriture d’un livre, pour lequel devait participer le pape François.

“Ils voulaient écrire la suite de leur plus gros succès (Dieu et la science), trente ans après”, confie ainsi au site du quotidien leur agent, Damien Nougarede. “En racontant la place de Dieu dans la science et la place de la science dans la religion. Pour ça, ils avaient même prévu de faire participer le pape François, qu’ils devaient rencontrer dans les prochains mois.”

“Leur manuscrit était bien avancé. Cela faisait des années qu’ils y travaillaient. Grichka commençait une phrase et Igor la finissait”, selon l’agent.

Toujours auprès du Parisien, leur éditeur Guy Trédaniel confirme, indiquant que ”ça prenait forme progressivement”. Il ajoute qu’un projet de BD pour enfants était aussi dans les cartons et précise qu’“une cinquantaine d’épisodes” de la nouvelle version de l’émission Temps X avait déjà été écrits.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Mort d'Igor et Grichka Bogdanoff : la très mauvaise blague de Vincent Dedienne dans "C à vous"

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles