IgNobel 2021 : sexe et congestion nasale, rhinocéros tête en bas, poils de barbe…

·2 min de lecture

Créés en 1991, les IgNobel sont une parodie bon enfant des prix Nobel, et honorent les études scientifiques « qui font d'abord rire les gens, puis les font réfléchir ». Lors de la remise de leur prix, les lauréats doivent expliquer leur travail deux fois : une fois toutes les 24 secondes et la seconde, en seulement sept mots. La cérémonie comprend également des mini-opéras, qui portaient cette année sur l’ingénierie, le thème de la soirée. Voici les principaux gagnants du cru 2021.

IgNobel de biologie

  • Citation : Susanne Schötz (Suède) pour avoir analysé les variations de ronronnement, gazouillis, bavardage, roulement, pépiement, murmure, miaulement, gémissement, grincement, sifflement, hurlement, grognement et autres modes de communication entre le chat et l’humain.

Le chat est une source inépuisable d’inspiration scientifique. Preuve en est encore avec cet ensemble de cinq études sur les vocalises émises par les chats, qui semble être la passion de cette chercheuse suédoise. Celle-ci a, par exemple, constaté qu'un murmure et un miaulement combinés sont l'énoncé le plus courant du chaton, tandis que regarder les oiseaux à travers une fenêtre suscitera des bavardages ou des gazouillis prolongés.

IgNobel de médecine

  • Citation : Olcay Cem Bulut, Dare Oladokun, Burkard Lippert et Ralph Hohenberger, pour avoir démontré que les orgasmes sexuels peuvent être aussi efficaces que les médicaments décongestionnants pour améliorer le fameux « nez bouché ».

En 1897, un oto-rhino-laryngologiste allemand nommé Wilhelm Fliess, ami proche et confident de Freud, a énoncé qu’il existait un lien physiologique entre le nez et les parties génitales. Partant de ce postulat, qui n’a jamais pu être vérifié scientifiquement, des chercheurs allemands, turcs et britanniques se sont demandé si le sexe pouvait favoriser la décongestion nasale. Ils ont sans problème trouvé 18 couples volontaires et mesuré leur débit respiratoire avant et après l’orgasme. L’effet est nettement positif, mais dure...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles