Idriss Déby Itno : un parcours mouvementé à la tête du Tchad

Par Cécilia Brillault
·1 min de lecture
Mort au front, Idriss Déby avait présidé le Tchad pendant trente ans. Il venait d'être élu pour un sixième mandat. 
Mort au front, Idriss Déby avait présidé le Tchad pendant trente ans. Il venait d'être élu pour un sixième mandat.

30 ans au pouvoir ! Celui qui fut d'abord pilote d'avion, puis rebelle et enfin chef d'État, venait d'être élu pour un 6e mandat. C'est au front, alors qu'il dirigeait ses troupes contre des rebelles qu'il a été blessé et qu'il a perdu la vie. Idriss Déby est né le 18 juin 1952 à Berdoba, au nord-est du Tchad, dans une famille musulmane. Sa scolarité débute à l'École coranique de Tiné, puis il entre à l'école française à Fada. Il intègre ensuite le lycée franco-arabe d'Abéché, puis celui de Jacques-Moudeina de Bonghor. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, il devient élève à l'école d'officiers de N'Djamena, puis s'envole en France pour terminer sa formation, où il devient pilote de transport et diplômé parachutiste.

À LIRE AUSSITchad : incursion rebelle en pleine présidentielle

Un acteur de la guerre civile tchadienne

Il retourne en 1979 au Tchad, en pleine guerre civile. Dans ce conflit, un personnage clé : Hissène Habré, chef des Forces armées du Nord (FAN), devenu Premier ministre le 29 août 1978, après plusieurs années de conflit au Tchad, entre le Nord musulman et le Sud chrétien. Pour mettre fin au conflit, le président sudiste Félix Malloum met en place un gouvernement bipartite et nomme Hissène Habré, nordiste, Premier ministre. Un accord de paix est signé à Khartoum en 1977. Des tensions apparaissent entre les deux anciens alliés. Habré accuse Malloum d'être la marionnette de la France, qui soutient depuis longtemps le président.

Cet acco [...] Lire la suite