Idole de Shigir, Covid-19 et deepfake : l’actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 25 mars 2021 : la datation de l'Idole de Shigir a été repoussée, les cellules de la bouche infectées par le Covid-19 expliquerait la contagiosité des asymptomatiques et une seule photo ou vidéo permettrait de créer un deepfake.

L'actualité scientifique du 25 mars 2021 c'est :

En archéologie :

  • Une extraordinaire statue découverte dans l’Oural au 19e siècle serait la plus ancienne sculpture en bois du monde.

  • De nouvelles datations viennent de repousser de 900 ans l’âge de ce trésor préhistorique.

  • Ce "totem" témoigne de l’univers symbolique complexe du monde spirituel des chasseurs-cueilleurs d’Eurasie.

En santé :

  • Le Covid-19 semble infecter les cellules de l'intérieur de la bouche, dont celles des gencives et des glandes salivaires.

  • Cette infection des tissus buccaux pourrait être impliquée dans les symptômes de perte de goût et d'odorat, et dans la transmission de la maladie par les personnes asymptomatiques.

  • Le test de salive serait presque aussi fiable que l'écouvillonnage nasal profond pour diagnostiquer le Covid-19.

En High-Tech : .

  • Un deepfake est une vidéo artificielle générée avec une méthode d'apprentissage profond (deep learning) appelée réseau génératif antagoniste (GAN).

  • Apparus en 2018 pour des usages pornographiques, les deepfakes ont depuis essentiellement donné lieu à des parodies, des blagues et des clins d’œil.

  • La menace serait de parler à des personnes en audio-vidéo sans savoir s'il s'agit bel et bien des individus en question.

En archéologie :

  • L’éruption du Vésuve a débuté au cœur de l’automne, le 24 octobre 79 de notre ère, par un mince lit de cendres fines, puis une phase explosive a suivi, entraînant la formation d’une colonne éruptive de 25 km de haut.

  • Une nouvelle étude et des simulations numériques de l’éruption du Vésuve révèlent l’ampleur des courants pyroclastiques ou "nuées ardentes".

  • Une quinzaine de minutes aurait suffi pour tuer par asphyxie la totalité des occupants de la petite cité de Campanie.

En animaux : .

  • Victime de braconnage intensif, l'éléphant des forêts d'Afrique est désormais considéré comme en voie d'extinction.

  • Cette population d'éléphants a chuté de 86% en 30 ans.

  • La destruction de l'habitat des éléphants pour augmenter la su[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi