Idole du basket en Chine, Stephon Marbury promet 10 millions de masques à New York

AFP
Après une belle carrière NBA, Stephon Marbury a trouvé une seconde jeunesse dans le championnat chinois. Un pays d'adoption avec lequel il a tissé des liens qui lui permettent aujourd'hui de venir en aide à sa ville natale face au coronavirus. 

CORONACVIRUS - L’ancienne vedette de la NBA, Stephon Marbury, a trouvé un accord avec un fabricant chinois de masques de protection et s’apprête à en fournir 10 millions à la ville de New York, touchée de plein fouet par la pandémie de coronavirus, selon le New York Post.

“Quoi qu’il arrive, je viens de Brooklyn”, le quartier de la ville où il est né, a déclaré au journal américain l’ancien basketteur, actuel entraîneur des Royal Fighters de Pékin. “Pouvoir aider New York, c’est quelque chose qui me touche de près et qui me tient à cœur”, a poursuivi l’ancien meneur des Knicks.

Aider le personnel soignant et les secouristes

L’accord conclu par Marbury devrait permettre de fournir des masques aux secouristes et au personnel des hôpitaux de la ville, mobilisés pour combattre la pandémie qui a contaminé plus de 121.000 personnes aux États-Unis, dont près de la moitié dans l’Etat de New York.

À New York, comme dans de nombreux endroits du monde, médecins et personnels soignants sont confrontés à une pénurie d’équipements.

“Je sais combien il est important d’avoir des masques à cette période”, a affirmé Marbury, qui dit avoir obtenu les équipements de protection à un prix raisonnable, dans un contexte où la pénurie fait grimper les prix des masques.

Selon le New York Post, le coût de chaque exemplaire se chiffre à 2,75 dollars (près de 2,5 euros). Deux millions de masques devraient être livrés chaque semaine pendant une période de cinq semaines, affirme le journal.

À voir également sur le HuffPost: La France a commandé 1 milliard de masques et 5 millions de tests

LIRE AUSSI:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post