Des idées fortes dans son programme et nulle part ailleurs

Libération.fr

Le candidat porte dans cette élection des thèmes ou des propositions qu’aucun autre postulant à la présidentielle ne partage. Qu’il s’agisse de questions institutionnelles écologiques ou sociétales.

Candidat pour la seconde fois à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) a enrichi son programme de 2012. Il s’appuie désormais sur des mesures singulières qu’il est le seul à défendre. Florilège.

Créer une assemblée constituante

C’est le premier chapitre de son programme, l’Avenir en commun. Jean-Luc Mélenchon souhaite «réunir une assemblée constituante», en plus de l’Assemblée nationale. Elle serait chargée de rédiger une nouvelle Constitution «sous le contrôle des citoyens», laquelle serait soumise à référendum. Les travaux de cette assemblée devraient durer un à deux ans afin d’élaborer la base d’une VIe République «démocratique, égalitaire, instituant de nouveaux droits et imposant l’impératif écologique». Si aucun parlementaire présent ou passé ne pourrait prendre part à ladite assemblée, les modalités concrètes de leur désignation et sa composition ne sont pas précisées. Elles devraient être définies dans un projet de loi convoquant l’assemblée constituante, lui aussi soumis à référendum. Le Sénat serait supprimé.

Plafonner les salaires des patrons

C’est une proposition portée de longue date : Mélenchon veut «instaurer un salaire maximum autorisé pour les dirigeants d’entreprise». Il propose donc de limiter l’écart de 1 à 20 entre le salaire le plus bas et le salaire le plus haut dans une entreprise, et d’imposer «un revenu maximum autorisé : 100 % d’impôt pour la tranche au-dessus de 20 fois le revenu médian, soit 400 000 euros de revenus annuels (33 000 euros par mois)». Des chiffres encore un peu flottants, puisque Mélenchon évoquait plutôt, mercredi sur Europe 1, un impôt de 90 % à partir de 32 000 euros de revenus mensuels, anticipant sans doute la réaction du Conseil constitutionnel en raison du caractère potentiellement confiscatoire de (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Pureté solitaire
Françoise castex, ex-eurodéputée «Un bâtisseur et un destructeur»
Mélenchon, dernière ligne gauche
Sophia Chikirou, la franche insoumise
Leila Chaibi, la France insoumise «L’action concrète lui plaît»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages