Une idée pour la France : zoom sur le système de compostage de Lorient

Depuis 20 ans, Lorient (Morbihan) fabrique du compost à partir des poubelles de ses habitants, qui sont en fait munis d’une poubelle verte qui permet de séparer la matière organique. Ces déchets sont par la suite transformés en un compost de qualité. Chez la famille Boixel, pas question de jeter n’importe comment ses épluchures, alors que le tri est devenu une "habitude au quotidien", comme le raconte Mélanie Boixel. Ce système de tri des restes alimentaires, comme les sachets de thé, lui permet de désengorger "nettement" la poubelle d’ordure ménagère. Son sac biodégradable reviendra chez Mélanie sous forme de compost, après une incroyable transformation naturelle dans une unité biologique de deux hectares. Compost obligatoire d’ici 2025 "Il y a 2 à 3 % seulement d’erreur de tri", témoigne Sébastien Lejal, chef du service de gestion et exploitation des déchets Lorient Agglomération. "8 000 tonnes y sont déposées chaque année, soit 39 kg par habitant. (…) En trois mois, on a un compost, alors qu’il faudrait plutôt un an pour un compost fait chez nous", ajoute Sébastien Lejal. La journaliste France Télévisions Valérie Heurtel explique que dans la loi de transition énergétique, il est indiqué que d’ici 2025, "toutes les communes seront obligées de mettre en place des solutions de compostage". La journaliste ajoute notamment qu’en 10 ans, les Français ont permis "de réduire les déchets organiques d’un tiers".