Ibrahim Maalouf fait un petit "break" avec la trompette pour le festival m’IMPROvise

Odile Morain

Rencontre avec le trompettiste Ibrahim Maalouf qui joue le rôle, depuis quatre ans, de directeur artistique du festival "m’IMPROvise". Quatre jours de concerts, jusqu'au 16 juin 2019, où l'improvisation et le piano font battre le coeur de la programmation.


Après avoir parcouru le monde avec sa trompette, Ibrahim Maalouf a eu envie d'initier une autre manière de découvrir la musique. C'est donc à Etampes dans l'Essonne, où il a grandi et fait ses études, qu'il a souhaité créer ce festival original. Une aventure familiale qu'il partage avec sa mère, également professeure de piano dans une école de musique de cette banlieue du sud de Paris.

L'improvisation c'est une source intarissable de partage

Ibrahim Maalouf

Directeur artistique du festival "m’IMPROvise"

Du piano, du jazz et de l'improvisation

Le virtuose de la trompette a choisi de fusionner le piano et l'improvisation pour faire dialoguer deux approches artistiques différente. La partition très écrite du piano se laisse enrichir par l'improvisation d'un autre instrument de musique. Ainsi le batteur Manu Katché et le pianiste Eric Legnini offrent un duo surprenant, le pianiste Jean François Zygel part dans des délires pianistiques personnels dans son projet Jean-François Zygel improvise sur Bach, ou encore le contrebassiste Kyle Eastwood et son quintet proposent une version inédite (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi