Ibrahim Maalouf explique avoir subi une discrimination dans le monde de la musique classique : "On ne m'invitait jamais" (VIDEO)

·1 min de lecture

Fréquemment mis en avant pour démontrer son talent à la trompette, le musicien libanais Ibrahim Maalouf était invité dans C à vous ce 12 janvier pour parler de sa série de tweets du début du mois qui dénonçait le manque de diversité dans l'opéra, et plus spécifiquement le prestigieux opéra de Vienne. Il disait alors précisément, commentant le concert du nouvel an, "Sublime orchestre de Vienne qui chaque année excelle autant musicalement qu’il se fait tristement remarquer par son manque de diversité ethnique. 2021 on veut plus de diversité !", expliquant ensuite dans plusieurs publications en quoi les opéras français avaient aussi des failles. Il s'était alors mis à dos un certain nombre de personnes qui critiquaient ses attaques contre Zhang Zhang, une violoniste chinoise en poste à Monaco. Ce mardi sur France 5, il a souhaité expliquer que ses tweets n'étaient pas d'ordre politique mais "un constat d'échec" et a partagé son expérience d'homme issu de la diversité dans le monde de la musique classique, si européano-centré.

"Je me suis jamais apitoyé sur mon sort. Je me suis jamais plaint", a-t-il commencé à rappeler avant de raconter une anecdote révélatrice de son parcours auprès de Maurice André, qu'Ibrahim Maalouf qualifie de "plus grand trompettiste au monde pendant très longtemps" et qui avait formé son père, lui aussi trompettiste. "Je faisais partie de cette 'élite' de la musique classique et pourtant, avec le niveau que j'avais, j'étais quasiment jamais invité dans les (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

N'oubliez pas les paroles : la Maestro Alessandra accède aux Masters et continue de battre des records (VIDEO)
"C'est insupportable !" : Cyril Hanouna pousse un gros coup de gueule contre les nombreuses rumeurs sur Marie-Sophie Lacarrau (VIDEO)
Eurovision France 2021 : qui est Céphaz, l'interprète de "On a mangé le soleil" ?
Fan de l'univers magique d'Harry Potter ? Ce qui suit devrait vous plaire !
Les Grosses têtes : quand Christine Bravo en dit un peu trop sur son passage "en thalasso où on soignait les gens qui avaient des addictions" (VIDEO)