IAM, Foucault, Guillon défendent "leur OM" contre la direction du club

Benjamin Ferrari
·Journaliste rédacteur au service Culture
·1 min de lecture
Le dialogue est rompu entre les supporters et la direction du club (Photo: GERARD JULIEN / AFP)
Le dialogue est rompu entre les supporters et la direction du club (Photo: GERARD JULIEN / AFP)

FOOTBALL - “L’OM est sa propre légende: elle ne s’achète pas, ne se programme pas, ne se décide pas”. Dans une tribune publiée ce vendredi 19 février dans les pages de La Provence, des personnalités proches du club ont clamé leur amour pour ce dernier, qui traverse une crise très compliquée. Parmi elles: IAM, Massilia Sound System, Jean-Pierre Foucault, Bruno Guillon, Patrick Bosso ou encore Jean Tigana et Manuel Amoros, tous se sont rassemblés autour de ce plaidoyer intitulé “L’OM ne tient pas dans un club de foot”.

Rédigé à l’initiative de l’universitaire Médéric Gasquet-Cyrus et de l’ancien journaliste sportif Patrick Fancello, il s’adresse à la direction du club, pointée du doigt pour sa politique de gestion du club. “L’OM ne tient pas dans des colonnes de chiffres alignées (...) Il n’existe dans aucun bilan comptable: seulement dans la chair et le cœur de ses supporters, transmis de génération en génération”, peut-on notamment lire. Les dirigeants sont en effet en conflit ouvert depuis de nombreux mois avec les supporters, avec en point d’orgue “l’invasion” de la Commanderie le samedi 30 janvier.

Le projet “Agora OM”, lancé récemment par la direction afin de redéfinir les contours du supportérisme au sein du club, a remis de l’huile sur le feu. Le président Jacques-Henri Eyraud souhaite dissoudre les groupes ultras, et cela ne passe pas du tout auprès des supporters.

“L’OM ne tient pas dans un ‘project’”

Alors que la rupture semble définitivement consommée, les auteurs de la tribune rappellent que ces derniers sont l’ADN du club: “Ce n’est pas u...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.