Les gardiennes de Xavier Beauvois , des femmes et des adieux

Tranchant, Marie-Noëlle
Nathalie Baye et Laura Smet. / Guy Ferrandis

CRITIQUE - Le réalisateur raconte la France paysanne de la Grande Guerre, tenue par les femmes, avec notamment Nathalie Baye et Laura Smet. Une chronique romanesque qui fait revivre un monde disparu.

Année 1915. Les hommes sont au front. Les femmes aux champs. À la ferme du Paridier, Hortense (Nathalie Baye) gouverne d'une main ferme les terres familiales, entre son frère impotent, Henri (Gilbert Bonneau), et sa fille indolente, Solange (Laura Smet), dont le mari est prisonnier. Pour se faire aider, elle embauche une fille de l'Assistance publique, Francine (Iris Bry), belle plante solide qui ne ménage pas sa peine. D'abord préposée à l'entretien de la maison, Francine prend bientôt la place de Solange aux côtés d'Hortense, pour les travaux agricoles. L'amour qui naît entre elle et l'un des deux fils d'Hortense, Georges revenu en permission, va faire tomber Francine en disgrâce. Renvoyée, elle accouchera seule du fils de Georges et deviendra chanteuse de cabaret.

Le destin de Francine, interprétée avec beaucoup de grâce par la lumineuse Iris Bry (jeune libraire pour la première fois à l'écran), est le fil rouge desGardiennes de Xavier Beauvois. Mais ce mélodrame d'époque est sous-tendu, et soutenu, par une chronique plus large de la vie pendant la Grande Guerre. Beauvois porte à l'écran un roman d'Ernest Pérochon paru en 1924. Cet instituteur et romancier vendéen (prix Goncourt 1920 pour Nêne, histoire d'une servante au grand cœur) est un des rares auteurs à avoir dépeint la réalité quotidienne d'une France paysanne et chrétienne où les femmes ont pris les rênes de l'économie et vont d'ailleurs faire évoluer l'agriculture pendant les quatre ans de guerre: on voit Hortense acquérir la première moissonneuse-batteuse.

Le réalisateur deDes hommes et des dieuxest à l'aise dans ce monde terrien. Il l'aborde avec une franchise sans fioritures, comme s'il retrouvait un numéro de (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Les Gardiennes, un feuilleton rural ennuyeux et démodé 
Nathalie Baye rassure sur l'état de santé de Johnny Hallyday 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages