Dalida : le film qui raconte la femme

Pessis, Jacques
Dalida: le film qui raconte la femme

Jacques Pessis, biographe de Dalida, joue le rôle d’un journaliste dans ce biopic de Lisa Azuelos consacré à la chanteuse disparue en 1987 que TF1 diffuse dimanche.

Le film sur Dalida que Lisa Azuelos a produit, écrit et mis en scène n’est pas un biopic traditionnel. Les grandes heures de sa vie et de sa carrière, de sa naissance au Caire en 1933 à sa disparition tragique en 1987, sont, bien entendu, évoquées. Mais la réalisatrice a choisi de donner un coup de projecteur particulier à des histoires d’amours tragiques, qui, en leur temps, ont fait les beaux jours d’une presse qu’on n’appelait pas encore people.

Trois des hommes qu’elle a profondément aimés se sont en effet suicidés. Le drame qui, selon ses propres termes, lui a rendu «la vie insupportable» est aussi évoqué: un avortement qui, en détruisant son utérus l’a empêchée de devenir mère. «Elle n’a cessé d’être hantée par la mort, j’ai voulu montrer comment elle avait tenté de se sortir de sa dépression pour aller mieux», m’a confié Liza Azuelos lors du tournage d’une scène au cours de laquelle je joue le rôle d’un journaliste qui, en 1961, interviewe la créatrice de Bambino.

» LIRE AUSSI - Orlando, frère de Dalida: «Je suis le gardien de sa mémoire»


J’ai ainsi donné la réplique à Sveva Alviti, une italienne qui, après avoir été championne de tennis et mannequin, a fait ses débuts à l’écran. Elle a été choisie après quatre mois de casting dans une dizaine de pays. Quatre heures de maquillage quotidien ont été nécessaires pour que la ressemblance soit véritablement frappante. Elle a été adoubée par Orlando, son frère mais aussi son producteur, l’incontournable gardien du temple. Il a longtemps hésité avant de donner son feu vert à une aventure retardée à plusieurs reprises et qui, finalement, a duré cinq ans. «Grâce à toi, j’ai découvert une facette de ma sœur que je n’avais pas vraiment mesurée», a-t-il avoué à Lisa Azuelos après avoir lu la version définitive d’un scénario auquel il a tenu à (...) Lire la suite sur TVMag.com

Bernard Pivot, enquêteur aigrelet face à Georges Simenon sur LCP
Les Copains d’abord: une ode à l’amitié sur M6
L’Espagne vue du ciel: un survol de petit vol
Et la femme créa Hollywood : le passionnant documentaire sur les pionnières du septième art
Inscrivez-vous à la newsletter du TVMAG.com

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.