Hypothèse d'un reconfinement : saison noire en prévision pour les magasins de jouets

Thierry Leroux, gérant d’un magasin de jouets à Paris, décore sa vitrine en vue des fêtes de Noël. Cette année, la magie a du mal à opérer. "Si nous sommes confinés à nouveau, ces personnages vont rester là et ils ne seront pas vus par les enfants, par les adultes", déplore-t-il en désignant un rayon. Après avoir perdu plus d’un quart de son chiffre d’affaires, le commerçant comptait sur Noël pour limiter la casse. L’indépendant "angoisse" d’autant plus qu’il vend peu sur Internet. S’adapter aux nouvelles mesures Les Français, eux, se préparent à l’éventualité d’un reconfinement. C’est "le moment où jamais", estime un acheteur venu s'approvisionner en dernière minute au sein d’une grande surface spécialisée dans la vente de jouets, La Grande Récré. L’enseigne fait 50 % de son chiffre d’affaires durant la saison des fêtes ; ainsi, elle compte sur la vente en ligne et espère pouvoir ouvrir des points de collecte. Se voulant rassurante, elle assure avoir passé commande comme d’habitude, et estime qu’il n’y aura pas de pénurie de jouets.