"Il est hypersensible, comme moi" : Olivia Ruiz se confie sur l'éducation (pas facile) de son fils

Les strass, les paillettes et les projecteurs, Olivia Ruiz n'a jamais vraiment aimé ça : la chanteuse, qui écrit et compose ses chansons, n'a jamais été du genre à exhiber sa vie privée même après sa sortie de la Star Academy, en 2001. Une envie de discrétion malgré le succès qui ne l'a jamais quittée, particulièrement après la naissance de son fils, Nino, dont le papa, Nicolas Preschey, est également dans le monde de la musique.

Un petit garçon dont elle parle rarement mais qu'elle tente d'élever selon les valeurs qui lui tiennent à coeur. "Je veux qu'il comprenne que certains enfants n'ont pas sa chance, sans lui briser le coeur en lui racontant des réalités qu'il est trop jeune pour entendre", raconte-t-elle au magazine Version Femina, qui lui avait demandé quelle mère elle pensait être.

"C'est un boulot quotidien pour qu'il ne répète pas ce qu'il entend dans la cour de récréation. J'essaie de lui expliquer mais comme moi, il est hypersensible et l'équilibre est difficile à trouver", explique la chanteuse, consciente qu'elle pourrait passer par d'autres moyens pour toucher plus d'enfants comme son fils : "Je réfléchis même à un spectacle destiné aux tout-petits afin d'apprendre dès la maternelle l'égalité des sexes, les stéréotypes... Non, les filles ne joue pas plus mal au foot que les garçons !"

Une adolescence compliquée

Un petit garçon qui grandit loin de la médiatisation, mais qui semble...

Lire la suite


À lire aussi

"Ils savent que j'ai une vie un peu délétère" : Jean-Hugues Anglade se confie sur ses deux fils
"Je n'ai pas de nounou" : Nolwenn Leroy, maman, se confie sur son quotidien avec son fils
Claire Chazal maman : son fils François est sa "raison de vivre", sa "nécessité"... Elle se confie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles