Hyperloop TT démarre la construction de sa piste d’essai à Toulouse

1 / 2

Hyperloop TT démarre la construction de sa piste d’essai à Toulouse

Les premiers tubes en acier viennent d’être livrés. Ils permettront de créer une première piste d’essais de 320 mètres. Une seconde piste d’un kilomètre est prévue dans le courant de l'année 2019.

Le train du futur d’Hyperloop TT commence à se concrétiser. Il y a un an, la société américaine avait ouvert un centre de recherche et développement à Toulouse pour y réaliser les premiers tests de sa technologie de transport. Or, comme l’a relevé France 3 Occitanie, les premiers éléments de la future piste d’essai viennent maintenant d’arriver.

Trois énormes tubes en acier de 4 mètres de diamètre ont ainsi été livrés par convoi exceptionnel sur l’aérodrome de Toulouse-Francazal pour démarrer la construction d’une première piste d’essai de 320 mètres qui devrait être opérationnelle d’ici à la fin l’année. D’ailleurs, une première capsule de passagers devrait arriver pour l’été. Hyperloop TT veut créer une seconde piste en 2019, d’une longueur d’un kilomètre et surélevée par des pylônes de 5,8 mètres. Tous ces éléments matériels sont fabriqués en Espagne, puis assemblés à Toulouse.

Longues de 30 mètres, les capsules d’Hyperloop TT pourraient transporter entre 28 et 40 personnes à une vitesse maximale de 1223 km/h. Avec un départ toutes les 40 secondes, le système pourrait atteindre un débit de 164.000 passagers par jour et par ligne. Interrogé par 01net.com il y a un an, l’un des cofondateurs de la société, Bibop Gresta, estimait que leur technologie était à la fois « simple et géniale », dans la mesure où les capsules sont envoyées dans...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages