Hymne gilets jaunes, visite de Mélenchon...: Les députés Nupes arrivent en masse à l'Assemblée

POLITIQUE - “Même si Macron ne veut pas, on est là!” Mardi 21 juin, l’Assemblée nationale a vu déferler entre ses murs des dizaines de députés de la Nupes, 48h après l’élection de 142 membres de cette coalition de gauche (LFI, EELV, PS, PCF) au deuxième tour des législatives.

Comme vous pouvez le voir dans notre reportage vidéo en tête d’article, ces insoumis, écologistes, socialistes ou communistes sont arrivés en masse en matinée devant le palais Bourbon, dans une ambiance festive.

Poing levé, hymne des gilets jaunes (“On est là! On est là! Même si Macron ne veut pas, on est là!”)... Le groupe d’élus, dont de nombreux novices de la joute parlementaire, ont mis en avant leur détermination à devenir une force d’opposition combative face à Emmanuel Macron, qui devra composer sans une majorité absolue.

“Le cycle de la révolution citoyenne qui s’est engagée est en route et inéluctable”, s’est réjoui Adrien Quatennens, député LFI réélu dans la 1ere circonscription du Nord. Le groupe fait valoir aussi l’entrée de nouveaux profils dans l’hémicycle. “Je ne suis pas politicienne. Je ne veux pas rentrer dans une histoire de politique. Je suis là parce que des gens ont eu confiance en moi”, a expliqué Rachel Keke, élue après avoir porté la lutte syndicale de femmes de chambre travaillant dans un hôtel Ibis.

Pour leur premier jour à l’Assemblée, les députés ont même eu droit à une visite guidée de leur mentor, Jean-Luc Mélenchon, même si ce dernier termine son mandat de député.

Reste à savoir si ces députés issus de différents partis feront partie d’un seul et même groupe parlementaire, comme le propose le leader de la France insoumise. “Il y a une nouvelle donne, c’est l’arrivée de 89 parlementaires du Rassemblement national. Pour que ne soit pas discutable (notre statut de) première force d’opposition, on serait peut-être plus fort avec un groupe commun”, a fait valoir Adrien Quatennens à notre micro. Pour le moment, la proposition est loin de faire l’unanimité à gauche.

À voir également sur Le HuffPost : Chez la Nupes, la gauche célèbre sa “reconstruction” après les législatives

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles