Hydroxychloroquine : l'OMS la déconseille fortement en prévention

·1 min de lecture

SOMMAIRE :

  • Hydroxychloroquine : l'association avec l'azithromycine augmente le risque de décès

  • Hydroxychloroquine : pas d'effet antiviral in vivo

  • Hydroxychloroquine : l'étude douteuse de la revue The Lancet

  • Chloroquine : des effets secondaires cardiaques?

  • Plaquenil et chloroquine : quels patients ?

  • Quelle différence entre chloroquine et hydroxychloroquine ?

"Le médicament anti-inflammatoire qu’est l’hydroxychloroquine ne devrait pas être utilisé comme traitement préventif par les personnes n’ayant pas la Covid-19" vient d'annoncer un groupe d'experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans des recommandations publiées par le British medical journal. Cette recommandation s’appuie sur les résultats de six essais contrôlés et randomisés réunissant près de 6000 participants. " Des recherches ont permis de démontrer avec certitude que l’hydroxychloroquine n’a pas d’effet significatif sur le risque de décès ou d’admission à l’hôpital, tandis que d’autres recherches ont montré que l’hydroxychloroquine n’a pas d’effet sur le nombre de cas de Covid-19 rapportés positifs confirmés par les laboratoires et qu’elle augmente probablement le risque d’effets indésirables" expliquent les experts.

Hydroxychloroquine : l'association avec l'azithromycine augmente le risque de décès

Une vaste méta-analyse, publiée le 27 août dans la revue Clinical Microbiology and Infection, conclut à son inefficacité. Au total 29 études scientifiques (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19 en France ce 3 mars : chiffres, annonces
Acné sévère : un comité d'experts pour étudier les traitements à base d'isotrétinoïne
Journée mondiale de l'audition : 1 personne sur 4 aura des problèmes d'audition d'ici à 2050
Pollens : 19 départements en vigilance rouge
Masturbation pendant les règles : un vrai moyen de lutter contre la douleur