Hydroxychloroquine : quand Jean-François Delfraissy affirmait subir des pressions politiques

·1 min de lecture

Dans le cadre du Freedom of Information Act, qui autorise les médias à publier des documents administratifs au nom du droit à l'information, BuzzFeedNews, le Washington Post ou encore CNN ont dévoilé un document de 3.200 pages de correspondances du docteur Anthony Fauci, le conseiller de Donald Trump sur la pandémie de Covid-19. Parmi ces mails, se trouvait un échange entre l'immunologue américain et le président Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, relate le Huffington Post. Dans ce courriel, en date du 25 mars 2020, le scientifique français lui explique les problématiques rencontrées dans l'Hexagone : le manque de tests ou encore le nombre de lits de réanimation qui risque de ne pas être suffisant "dans certaines régions de France".

Autre sujet abordé par Jean-François Delfraissy : le traitement défendu par le professeur Didier Raoult. Le président du Conseil scientifique lui révèle subir "une énorme pression politique pour autoriser l’hydroxychloroquine et en donner à tout le monde". "Mais j’y résiste pour le moment", indique-t-il au Dr Fauci. Le scientifique français émettant quelques réserves quant aux résultats présentés par Didier Raoult. "Ses données ne sont pas particulièrement convaincantes. Nous pouvons observer un signal légèrement positif, mais il doit être confirmé par un essai randomisé bien mené", poursuit-il dans son mail.

>> A lire aussi - La facture salée des patients traités à l'hydroxychloroquine à l'IHU de Marseille

Interrogée par BFMTV, jeudi 3 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bretagne : les pêcheurs des Pays-de-la-Loire contre un parc éolien vers Belle-île
Covid-19 : pour les Etats-Unis, la Chine doit partager les dossiers des chercheurs malades de Wuhan
Emploi : le vote des élus de Marseille - Provence provoque la colère des syndicats
Sans gaz, sans eau chaude, ni nourriture… une octogénaire sauvée par des dizaines d’inconnus
La liste des entreprises chinoises interdites d'investissements américains se rallonge

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles