Cet hydrogel est capable d'apprendre et d'oublier comme un cerveau humain

Emma Hollen, Journaliste scientifique
·2 min de lecture

Ainsi que l'a démontré une récente étude, l'être humain n'a pas le monopole de la cognition. Néanmoins, s'il était déjà acquis pour la plupart d'entre nous que les animaux étaient eux aussi en mesure de formuler des pensées construites, l'idée qu'un morceau d'hydrogel soit capable d'imiter certaines fonctionnalités de notre cerveau est autrement plus exotique. C'est pourtant le tour de force que sont parvenus à réaliser des chercheurs de l'université d'Hokkaidō.

Un outil multifonction

Les hydrogels sont des matériaux flexibles composés, comme leur nom l'indique, d'une part importante d'eau contenue dans une architecture de chaînes de polymères hydrophiles. Présentés pour la première fois au XIXe siècle, les hydrogels possèdent des qualités qui en font des alliés de taille dans des domaines aussi variés que la médecine, l'agriculture ou encore la physique quantique.

« Les hydrogels sont d'excellents candidats lorsqu'il s'agit d'imiter les fonctions biologiques car ils sont mous et aqueux comme des tissus humains, explique Jian Ping Gong, codirectrice de l'étude dont les résultats sont parus dans la revue PNAS. Nous sommes heureux de démontrer comment les hydrogels peuvent imiter certaines fonctions mémorielles des tissus cérébraux. »

L'hydrogel peut être utilisé dans le domaine de la santé. Ce morceau contient des nanotubes de carbone qui peuvent servir à détecter les molécules signalant le début d'une maladie. © Bryce Vickmark
L'hydrogel peut être utilisé dans le domaine de la santé. Ce morceau contient des nanotubes de carbone qui peuvent servir à détecter les molécules signalant le début d'une maladie. © Bryce Vickmark

Hydrogel à mémoire de forme

L'hydrogel utilisé pour l'étude, composé à 45 % d'eau, est placé entre deux plaques de plastique, celle du dessus ayant été préalablement évidée par endroits pour créer des formes (comme un avion) et des lettres (comme le mot GEL). L'ensemble est ensuite immergé dans un bain d'eau froide dans le but de le stabiliser, puis dans un bain chaud. Là, l'hydrogel peut se gorger d'eau au niveau des zones exposées (là où la plaque a été découpée), créant ainsi une impression en relief du motif sur sa surface (naissance du...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura