Hydravion sur Titan, gazoduc lunaire : les projets futuristes de la Nasa

Quinn Morley

Quatorze projets potentiellement révolutionnaires pour l’exploration planétaire viennent d’être sélectionnés et dévoilés par la Nasa. Parmi eux : un engin pouvant à la fois voler et naviguer sur Titan, la plus grosse lune de Saturne où les conditions pourraient être favorables à l’apparition de la vie.

Pour préparer l’exploration spatiale du futur et développer des technologies d’avant-garde, la Nasa finance depuis une douzaine d’années des programmes de recherche extrêmement innovants, à la limite de la science-fiction et des possibilités technologiques actuelles : les "Nasa Innovative Advanced Concepts" (NIAC). L’idée est de repérer et sélectionner une série de projets menés par des entreprises ou des organismes de recherche américains, qui pourraient, s’ils sont réalisables, marquer une rupture dans les objectifs ou la mise en oeuvre des missions spatiales.

Un développement en trois étapes

Ils sont d’abord financés, pour une durée de neuf mois, à hauteur de 175.000 dollars, afin de formaliser des études de concept. Ceux qui passent cette première étape bénéficient ensuite d’une nouvelle subvention pouvant atteindre 600.000 dollars sur une période de deux ans, pour élaborer un programme de développement plus concret. Les finalistes bénéficient enfin de deux années de travaux et de tests supplémentaires, associées à une enveloppe de deux millions de dollars. Lorsqu’elles arrivent à terme, ces études pionnières se déroulent ainsi sur près de cinq ans.

Rendre possible l’impossible

La cuvée 2023 n’échappe pas à la règle. Dévoilée le 9 janvier 2023, elle comporte 14 propositions des plus audacieuses, comme un hydravion explorant différents sites géologiques sur Titan, la plus grosse lune de Saturne, un gazoduc transportant de l’oxygène sur la Lune, ou encore une source d’énergie beaucoup plus compacte et efficace pour les voyages spatiaux. "La Nasa ose rendre possible l’impossible. Et cela ne peut être réalisée que grâce aux penseurs et innovateurs qui nous aident à imaginer et préparer le futur de l’exploration spatiale, a déclaré l’administrateur de la Nasa Bill Nelson à cette occasion. Le programme du NIAC fournit à ces scientifiques et ingénieurs visionnaires les outils et soutiens dont ils ont besoin pour faire éclore les technologies des missions à venir de la[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi