Hybrides rechargeables : vraiment "une arnaque CO2", comme le dit une étude ?

·1 min de lecture
Hybrides rechargeables : vraiment "une arnaque CO2", comme le dit une étude ?

En 2022, presque chaque grand constructeur aura un hybride rechargeable dans sa gamme, voire plusieurs. Pour cause : cette motorisation est pleine d'avantages, sur le papiers. En associant un moteur électrique et une batterie capable d'une autonomie d'une cinquantaine de kilomètres à un moteur thermique classique, les hybrides rechargeables peuvent, en théorie, allier les qualités de l'électrique et du thermique. Au quotidien, les conducteurs roulent en tout électrique, et pour les longs trajets le moteur thermique prend le relai. Mais voilà, dans la réalité, l'ensemble serait loin d'être si vertueux que ça, d'après une étude suisse.

Cette étude, commandée par les autorités du canton du Valais et réalisée par Impact Living, une société de conseil. L'objectif était d'étudier la pertinence d'aides du canton pour l'achat d'un hybride rechargeable. Et les résultats ne sont pas bons pour les hybrides rechargeables. Au point que Marc Muller, l'un des auteurs de l'étude, a déclaré dans les médias que les PHEV sont "une arnaque aux normes CO2, aux objectifs climatiques et aux consommateurs". Les mots ne sont pas mâchés...

Le cycle WLTP largement inadapté aux hybrides rechargeables

Alors que dit cette étude ? Elle confirme ce que tout consommateur éclairé sait déjà : les normes WLTP sous-évaluent largement les consommations et émissions des hybrides rechargeables. En effet, dans ce protocole de test, les constructeurs sont libres de rouler en mode tout électrique pendant de longs kilomètres. Résultat : les consommations moyennes annoncées sont dérisoires, souvent sous la barre des 2 L/100 km. Et, d'après Impact Living, qui a étudié les comportements et trajets d'une vingtaine de propriétaires d'hybrides rechargeables (Mitsubishi Outlander PHEV,...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles