Humour à Paris : Aymeric Lompret est prêt

Grégory Plouviez
Aymeric Lompret

Alors que ses petits camarades Pierre-Emmanuel Barré et Blanche Gardin, adeptes eux aussi d’humour noir, lui ont montré la voie du succès, Aymeric Lompret s’installe à l’Européen jusqu’à fin avril 2019. Attention, décapant !


On l’avait vu il y a un peu plus d’un an. Attachant mais brouillon. Trash mais vulgaire. Pertinent mais cédant un peu à la facilité. Et puis, on l’a revu pour sa première à l’Européen. Et (presque) tout a changé. Aymeric Lompret est prêt. Prêt à décoller, lui qui a vu ses petits copains Pierre-Emmanuel Barré et Blanche Gardin emprunter l’autoroute du succès. Prêt surtout à occuper un espace assez peu exploré dans l’humour français, celui de la classe ouvrière, de la fibre sociale certifiée 100% authentique, sans la moindre posture ni condescendance.

Dans « Tant pis », Aymeric Lompret pose un regard désabusé sur la société. Et encore « désabusé », c’est peut-être un peu guilleret. Dans son costume de Droopy hirsute et mal rasé, bide « sculpté » à la bière et cigarette au bec, il campe un trentenaire en mal avec son temps. Ça pourrait être plombant. C’est tout le contraire.

Le Ken Loach tricolore de la vanne, c’est lui. Et encore, on ne va pas l’affubler de l’étiquette de « nouveau Coluche » vu le poids de la salopette, mais il y a dans son spectacle cette même envie de raconter la vie de manière brute, sans filtre ni décalage. A même le bitume. Alors oui, ça peut râper ça et là. Voire même carrément piquer à force de flirter avec la ligne jaune du politiquement correct sur les violences conjugales, la pédophilie ou Emmanuel Macron.

Mais, fragile et touchant, il s’offre le luxe de déplacer le curseur de l’humour noir encore un peu plus loin sans céder aux outrances gratuites. C’est un spectacle qui ne plaira pas à tout le monde. Mais dans ce registre, c’est de la belle ouvrage.

NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

« Tant pis » à l’Européen (XVIIIe). Prochaines dates : 19 février, 12, 26 mars, 16, 30 avril à 20 heures. A partir de 16€.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Festival d’humour de Paris : demandez le programme !
Concerts en Ile-de-France : l’euphorisant show des Fouteurs de joie
Spectacle à Paris : le show très chaud des danseurs argentins de Che Malambo !
Sortir à Paris : une Nuit de la déprime vraiment fun
Sortir à Paris : à la découverte de l’étonnante bibliothèque de la SACD