Humiliations publiques, drones partout : en Chine, la politique "zéro Covid" attise la colère

© The Observers / Twitter

Si la plupart des restrictions liées à l’épidémie de coronavirus ont disparu à travers le monde, la Chine fait encore figure d’exception avec une politique "zéro Covid" extrêmement stricte. Elle engendre des situations incongrues dénoncées en images par les Chinois.

C’est une image d’une pratique devenue un spectacle courant : des agents vêtus de combinaisons intégrales pulvérisant du désinfectant sur des citoyens, comme dans cette vidéo circulant en ligne depuis le 21 novembre, où des personnes sortant d’un camp de quarantaine sont intégralement aspergées.

Ceux qui ne portent pas de masque en public s'exposent à de graves conséquences. À Hong Kong, des images diffusée le 20 novembre 2022 montrent des policiers utilisant du gaz poivré sur des étrangers au motif qu’ils ne portaient pas de masque dans le métro.

Deux femmes ligotées dans la rue

Pour d’autres, la sanction peut virer à l’humiliation : à Guangzhou, dans le sud du pays, le 17 novembre 2022, deux femmes ont été attachées dans la rue après avoir été accusées d’avoir pris un repas à emporter sans porter de masque. Une vidéo montre les deux femmes, visiblement en détresse, les mains attachées à un poste de contrôle situé près de l'entrée d'un complexe résidentiel.

Sur Weibo, équivalent chinois de Whatsapp, l'une des femmes a ensuite raconté l'incident selon le Daily Telegraph : "ils nous ont mis à terre, alors que nous n'avions pas eu de confrontation physique. Les vêtements de mon amie ont été déchirés. Ils ne nous ont pas permis d'appeler la police. Ils ont été violents avec nous avant même de vérifier notre passe sanitaire".


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24