Human Rights Watch dénonce une "punition collective" dans une prison en Egypte

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

L’organisation Human Rights Watch (HRW) a accusé les autorités pénitentiaires égyptiennes d'avoir durci les conditions de détention dans un établissement du Caire, connu pour accueillir des prisonniers politiques.

Une "violation" des droits

"Absence de lumière naturelle", "manque de sommeil", "manque de place". Pour Human Rights Watch, il s’agit d’une violation "des droits fondamentaux des prisonniers".

Pour appuyer ces allégations, l'ONG de défense des droits humains dit se baser sur une vidéo de 13 minutes prise dans la prison de haute sécurité Al Aqrab (Scorpion en français), dans le complexe pénitentiaire de Tora, au Caire, et sortie clandestinement accompagnée de plusieurs témoignages.

"Les autorités égyptiennes imposent apparemment une punition collective à des centaines de détenus"

Joe Stork, directeur adjoint du département Afrique du Nord/Moyen-Orient

à HRW

Nouvelles mesures

Ces nouvelles restrictions dans cette prison déjà surpeuplée ont été prises après une tentative d’évasion fin septembre. Selon le ministère de l'Intérieur égyptien, trois policiers avaient péri lors de cette opération menée par quatre prisonniers condamnés à mort. Ils ont tous été (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi