«Je suis humaine et pas infaillible» : le Collectif Pédiatrie interpelle le gouvernement à l'Élysée

Des soignants en blouse blanche, des représentants du Collectif Pédiatrie et des représentants d'associations de parents d'enfants malades sont partis ce mercredi matin de l'hôpital Necker, à pied jusqu'à l'Élysée, pour dénoncer la crise que traversent depuis quelques semaines les services pédiatriques hospitaliers . "On a l'impression d'avoir été écoutés", a dit le docteur Mélodie Aubart neuropédiatre à l'hôpital Necker-Enfants malades, à Paris, membre de cette délégation, après cette rencontre avec une conseillère du président de la République.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Les soignants rentrent tous les jours en ayant l'impression d'avoir mal fait leur travail"

"Aujourd'hui, des dizaines d'enfants sont hospitalisés dans des box d'urgences, sont transférés à plusieurs centaines de kilomètres de chez eux, les soignants rentrent tous les jours en ayant l'impression d'avoir mal fait leur travail", avait-elle expliqué avant cette entrevue. Depuis début octobre, les urgences et services de réanimation pédiatriques des hôpitaux de tout le pays sont saturés , notamment du fait d'une épidémie de bronchiolite précoce. Mais elle "n'est que la face émergée de l'iceberg", selon le docteur Aubart.

Le collectif a dénoncé dans une lettre ouverte au chef de l'État datée du 22 octobre et signée par 7.000 soignants en pédiatrie "une inaction politique irresponsable". "Il faut que les pouvoirs publics entendent qu'aujourd'hui, en France, on soigne mal les enf...


Lire la suite sur Europe1