Quelle huile pour quels bienfaits ?

·2 min de lecture

Consommer des huiles différentes permet de bien profiter des bienfaits nutritionnels de chacune.

Cet article est issu du magazine Sciences et Avenir - La Recherche n°896 daté octobre 2021.

Olive, chanvre, avocat, soja. Une mer d'huiles envahit nos placards, apportant de nouvelles saveurs et une touche d'exotisme à nos plats, quand auparavant, une unique bouteille au contenu jaune pâle, pour tous usages et au goût neutre, trônait dans la cuisine. Voilà déjà plus de 7000 ans que dans le bassin méditerranéen, le fruit de l'olivier est broyé pour en extraire l'huile. Source d'énergie, constituant majeur de nos cellules et hormones, le "gras" est indispensable à notre organisme. Selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments (Anses), les lipides doivent représenter 35 à 40 % des apports énergétiques fournis par l'alimentation, soit 90 g par jour pour un adulte sachant qu'une cuillère à soupe d'huile en apporte environ 15 g. Toutefois aucune huile ne possède une composition nutritionnelle parfaite. Il faut donc jouer de leur complémentarité et en avoir plusieurs sortes pour couvrir nos besoins journaliers.

Elles fournissent divers types d'acides gras

Les plus convoités sont les acides gras polyinsaturés, dont l'acide alpha-linolénique (ALA) (ou oméga-3) et l'acide linoléique (ou oméga-6). Ils sont dits essentiels car l'organisme ne sait pas les fabriquer et doit les puiser dans l'alimentation, permettant de fluidifier le sang, prévenir les maladies cardio-vasculaires et lutter contre le vieillissement. Les huiles de noix et de colza en apportent de bonnes quantités (respectivement 12 g/100 g et 7,5 g/100 g), et une cuillère à café d'huile de cameline suffit à couvrir nos besoins quotidiens en ALA (2 g/jour). Les huiles de pépin de raisin et de tournesol sont riches en oméga-6 (respectivement 63,7 g/100 g et 56,3 g/100 g), mais attention à ne pas en abuser car en excès, ces acides gras ont un effet pro-inflammatoire. L'acide oléique (ou oméga-9), un acide gras mono-insaturé (AGPI) aux effets neutres sur la santé, est présent en quantité dans les huiles d'[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles