Hugo Auradou et Oscar Jegou accusés d’agression sexuelle, la ministre des Sport réagit : "Une atrocité sans nom si les faits sont établis"

La tournée d’été en Argentine du XV de France est passée de la rubrique sport à celle des faits divers il y a quelques heures. Retenus par Fabien Galthié pour affronter notamment les Argentins samedi dernier à Mendoza, Hugo Auradou et Oscar Jegou sont en effet accusés d’avoir agressé sexuellement une jeune femme dans cette ville.

La ministre des Sports commente l’affaire Hugo Auradou – Oscar Jegou

Quelques heures après l’annonce de l’arrestation des deux joueurs en Argentine, Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques, a brièvement pris la parole sur les réseaux sociaux. Dans un message posté sur X (anciennement Twitter) en réponse à un article du Parisien/Aujourd’hui en France, elle a ainsi écrit : "Si l’enquête établit les faits reprochés, ils constituent une atrocité sans nom. Pensée pour la victime. Merci à Florian Grill pour ses mots justes et son émotion que chacun partage ce matin. Je reste en lien avec la fédération et notre ambassade sur place".

Comment a réagi la Fédération Française de Rugby aux accusations d’agression sexuelle ?

Dans ces quelques mots, Amélie Oudéa-Castéra fait référence à la conférence de presse improvisée lundi, lors de son arrivée en Argentine, par Florian Grill, le président de la Fédération Française de Rugby. Très "ému et marqué", ce dernier a assuré que ces accusations ne reflétaient pas l’image du rugby. "Si les faits sont avérés, ils sont incroyablement graves. Il faut déjà avoir une pensée pour la jeune femme. Si, une fois encore, c'est avéré, c'est à l'inverse de tout ce que le rugby fait, construit et est, de ce que font les 2000 clubs amateurs qui font vivre le rugby au quotidien", a-t-il notamment affirmé avant de donner des nouvelles des deux joueurs cités dans cette affaire.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi