Hugh Grant "fou de cet endroit" : cette maison qu'il a en Provence dans un micro village, Michel Drucker est son voisin !

Hugh Grant, à retrouver dans la célèbre comédie romantique "Le Journal de Bridget Jones" ce jeudi sur "W9", est depuis quelques années l'heureux propriétaire d'une maison dans le sud de la France. Un endroit qu'il apprécie tout particulièrement.

Le Journal de Bridget Jones (Bridget Jones's Diary) - à retrouver ce jeudi soir sur W9 à 21h05 - est une comédie romantique britannico-franco-américaine qui a connu un véritable succès mondial à sa sortie en 2001 en récoltant plus de 281,9 millions de dollars pour un budget de 25 millions. Il s'agit d'une adaptation cinématographique du roman du même nom d'Helen Fielding, publié en 1996. Dans ce long-métrage, Renée Zellweger etColin Firth donnent la réplique à Hugh Grant.

L'occasion de s'intéresser à ce dernier, notamment à l'amour qu'il porte pour la France, et plus particulièrement pour le sud du pays. Il y possède d'ailleurs une maison estivale. Une jolie demeure en vielles pierres typiquement provençale, située dans le petit village de 1700 habitants d'Eygalières (Bouches-du-Rhône). Un endroit reculé (la commune se trouve au coeur de la nature, dans le massif des Alpilles, ndlr) où il peut certainement profiter d'un peu d'anonymat, même si nul ne doute que cette installation a dû faire beaucoup de bruit au café de la place.

Je suis fou de cet endroit

Le papa de 5 enfants, dont trois qu'il a eus avec sa femme Anna Eberstein, s'était exprimé dans le Late Show de Stephen Colbert sur son émerveillement pour cette région : "Je suis fou de cet endroit. J'ai une maison là-bas et c'est le seul endroit sur Terre où je me sens bien et heureux. Je suis particulièrement...

Lire la suite


À lire aussi

Maison de stars - Michel Drucker installé à Eygalières avec sa femme : détails de sa maison de rêve dans les Alpilles
Nathalie Baye : Cette "immense" maison à Puteaux avec Johnny, qu'elle a voulu quitter pour une raison dérangeante
Antoine Dupont opéré à Toulouse : cette demande insolite qu'il a eue à l'hôpital