Pour Hubert Védrine, l'Amérique "est plus divisée qu'elle ne l'a été depuis la guerre de Sécession"