Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération, est mort

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération, est mort à l'âge de 101 ans, a annoncé mardi la ministre des Armées Florence Parly. 

Le dernier Compagnon de la Libération Hubert Germain, disparu à l'âge de 101 ans, s'était donné pour objectif dans la vie de "toujours rechercher le plus difficile". Le 18 juin dernier, le centenaire coiffé de son béret vert était aux côtés d'Emmanuel Macron pour le 81e anniversaire de l'appel du général de Gaulle, au mémorial du Mont Valérien où il sera enterré.

Son épiphanie remontait à l'été 1940, la France est en pleine débâcle. Il est alors à Bordeaux où il passe le concours de d'entrée de l'Ecole navale. Ce colosse d'1m90, fils d'un général des troupes coloniales, n'a pas encore 20 ans. "Au bout de cinq minutes je me suis dit 'Mais qu'est-ce que tu fais là ?'", confiait-il à l'AFP en 2017. "Je me suis levé en disant à l'examinateur: 'Je pars faire la guerre'".

Dans le port de Saint-Jean-de-Luz, le jeune homme, né le 6 août 1920 à Paris, trouve l'Arrandora Star, qui s'apprête à convoyer des soldats polonais vers l'Angleterre. Il monte à bord avec trois camarades et arrive à Londres le 24 juin 1940. Il y a 81 ans, ce n'est pas l'Appel du 18 juin qui l'a décidé. "On ne va pas recommencer ce cinéma-là, personne ne l'a entendu, l'appel ! (...) On a tous entendu ce laïus effrayant du maréchal Pétain, disant qu'il fallait terminer la guerre et déposer les armes. Ça a été un choc".

Arrivé sur la plage, il tombe dans le sable et pleure comme un enfant

Le souvenir de sa première rencontre avec de Gaulle, cet été-là, était intact: "Il s'arrête un instant, me regarde et me dit: 'Je vais avoir besoin de vous'. Quand, à 18-19 ans, vous vous ramassez ça en pleine figure, dans le désastre général qui est là, il y a quelque chose qui vous émeut profondément". Engagé dans les premiers au sein des Forces françaises libres (FFL),(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles