Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération, est mort

·1 min de lecture

Il était l'un des derniers à pouvoir témoigner de l'horreur de la guerre et de la réalité du Débarquement. Hubert Germain, qui était le dernier compagnon de la Libération encore en vie, est mort à l'âge de 101 ans, a annoncé mardi la ministre des Armées Florence Parly. "Je voudrais d'abord vous informer du décès d'Hubert Germain, notre dernier compagnon vivant de la Libération (…) C'est un moment important de notre histoire", affirmé Mme Parly lors d'une audition devant la commission de la Défense du Sénat.

Inhumé au Mont-Valérien

Seules 1.038 personnes ont reçu le titre de compagnon de la Libération. En tant que dernier de ses représentants, Hubert Germain doit être inhumé au Mont-Valérien.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles