Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération, est mort à l'âge de 101 ans

·1 min de lecture

L'Elysée a annoncé qu'Emmanuel Macron présidera la cérémonie d'inhumation d'Hubert Germain le 11 novembre à l'Arc de Triomphe et au Mont Valérien.

Hubert Germain, le dernier compagnon de la Libération, est décédé ce mardi 12 octobre, a annonce la ministre des Armées Florence Parly. Il était le dernier combattant français de la Seconde guerre mondiale. 

"Je voudrais d'abord vous informer du décès d'Hubert Germain, notre dernier compagnon vivant de la Libération (...) C'est un moment important de notre histoire", affirmé Florence Parly lors d'une audition devant la commission de la Défense du Sénat.

L'Elysée a par ailleurs annoncé qu'Emmanuel Macron présidera deux cérémonies distinctes: une première "dans les prochains jours" aux Invalides et une autre le 11 novembre à l'Arc de Triomphe puis au Mont Valérien pour l'inhumation du dernier compagnon de la Libération.

Le résistant sera inhumé au Mont-Valérien

Seules 1.038 personnes ont reçu le titre de compagnon de la Libération. Il est normalement prévu que le dernier représentant des Compagnons qui décèdera soit inhumé au Mont-Valérien, le principal lieu d'exécution de résistants et d'otages par l'armée allemande.

Daniel Cordier, l'avant-dernier compagnon de la Résistance, était décédé en novembre 2020 à l'âge de 100 ans.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Hommage national à Daniel Cordier : une minute de silence suivie de la Marseillaise :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles